Partager
De l’intérêt de tenir un carnet d’entraînement

Même si les nouvelles technologies ont quelque peu répandu la pratique, la tenue d’un carnet d’entraînement ne va pas toujours de soi chez les coureurs. L’outil reste pourtant un allié précieux pour s’investir et progresser.

C’est comme les étirements, l’hydratation, le repos ou toutes ces petites choses qu’on néglige souvent, mais essentielles pour l’entraînement invisible. Et encore : tenir à jour un carnet d’entraînement n’effleure même pas l’esprit de nombre de pratiquants. Pourtant, « dans l’athlétisme traditionnel, les athlètes aiment bien noter précisément ce qu’ils ont fait à l’entraînement, pour pouvoir revenir ensuite dessus », explique Patrice Binelli, entraîneur référent J’aime courir et membre de la Direction technique nationale.

Pourquoi est-ce important ?

Les adeptes du running pourraient s’en inspirer. Noter au quotidien ses séances permet en effet de prendre du recul sur sa pratique, en revisitant d’un coup d’œil plusieurs semaines d’entraînement, de revenir sur certaines périodes dont on croyait se souvenir mais qui ne collent pas forcément avec l’idée qu’on en avait conservée. En d’autres termes, c’est un outil qui aide à réfléchir pour mieux progresser. « Un carnet, c’est une base de données qu’on peut consulter à volonté, regarder en arrière sur un temps court ou un temps long, reprend le coach. On peut comparer au fil du temps sa pratique. Identifier par exemple les enchaînements de séances qui ont donné satisfaction et ont porté leurs fruits, même si tout ne peut jamais se reproduire à l’identique et que les paramètres ne sont jamais les mêmes. On repère les bonnes choses qu’on a faites, mais aussi les erreurs : s’apercevoir qu’il aurait fallu prendre plus de repos avant une blessure, détailler les conditions qui ont amené à un problème. Bref, on identifie le parcours le plus adéquat pour optimiser ses performances. Cela donne des critères objectifs, même si on doit aussi laisser une place à ses sensations. »

Tenir un carnet, en somme, c’est apprendre à bien analyser et comprendre son entraînement, pour mieux s’entraîner au quotidien. « Cela reste évidemment surtout utile aux coureurs qui veulent progresser et améliorer leurs chronos, affiner leurs repères. C’est moins utile quand on pratique dans une optique de bien-être uniquement. »

Comment bien s’y prendre ?

Reste la question : qu’est-ce qu’un bon carnet ? Comment bien le tenir ? Premier conseil : point trop n’en faut. « La règle de base est de ne pas de lancer dans des choses trop compliquées, avec trop de renseignements, mais plutôt d’étoffer au fur et à mesure en fonction de ses besoins, estime Patrice Binelli. La base est de pouvoir noter le type de séance qu’on a faite, les chronos réalisés, et des remarques d’ordre général comme les sensations. Il ne faut pas que ça devienne une masse de données avec tableaux et pourcentages, car l’objectif premier reste de pouvoir le tenir au quotidien, et que ce soit facile d’accès. Si on y passe trop de temps ou qu’on n’arrive pas à le remplir, cela n’a plus d’intérêt. » Comme l’entraînement, remplir son carnet est une tache quotidienne, a minima hebdomadaire, sous peine de voir s’envoler de précieux renseignements qu’on ne trouvera plus après.

Et comment trouver chaussure à son pied ? Pas besoin d’aller bien loin, si vous êtes nouveau sur le créneau, pour vous faire une idée. « Rappelons que des carnets d’entraînement type sont disponibles sur le site de J’aime courir, rappelle Patrice. On peut déjà y trouver et y noter pas mal d’éléments… »

Quel type de technologie ?

Le fil directeur reste en tout cas de pouvoir en un coup d’œil revenir sur une semaine de travail, la comparer avec les précédentes, évaluer les phases intenses ou de repos... En la matière, les outils technologiques comme les montres connectées permettent une approche différente par rapport aux carnets manuscrits, pour peu qu’on prenne le temps de tout bien compiler. « On a sans doute plus d’informations avec ces nouvelles technologies, pointe Patrice : la fréquence cardiaque pendant la séance, et donc des données objectives sur son intensité, la comptabilisation du temps et des distances effectuées… » Reste des éléments que les outils ne pourront jamais mesurer : les sensations, les conditions – le vent dans la ligne droite, la pluie en fin de séance, l’apport des partenaires de course, la fatigue psychologique…

Autant de données qu’il sera nécessaire d’indiquer pour mieux revenir, ensuite, sur la période, l’analyser, la comprendre.
Il conviendra, enfin, de ne pas s’enfermer dans les schémas tirés des carnets. S’en servir comme d’un repère, d’une boussole, sans pour autant chercher à reproduire à l’identique ce qu’on y lit. Chaque période, chaque saison suit son propre cours. « Le carnet fournit des indications objectives qu’on doit pouvoir relativiser. Il ne doit pas devenir un carcan, en poussant par exemple à vouloir faire les exactement mêmes chronos sur la même séance. Comme je l’ai dit, les conditions et paramètres changent toujours. » Ce tropisme mis à part, votre carnet vous apportera beaucoup plus de satisfactions que de souci. Il y a même fort à parier qu’il deviendra votre meilleur allié pour l’entraînement.

Cyril Pocréaux pour J’aime courir

Exergue - Citation : « On repère les bonnes choses qu’on a faites, mais aussi les erreurs. »

Ce CONSEIL D'EXPERT a été réalisé avec le concours de Patrice BINELLI
Cadre Technique et référent national du cross et courses Hors-stade. Coordonnateur du service entraînement de J'aime Courir
Entraîneur FFA Hors-stade 3è. niveau, 30 ans d'expérience en tant qu'entraîneur
Coache aussi bien des athlètes de haut-niveau participant à des compétitions internationales majeures (JO, Monde…), que des coureurs cherchant juste à progresser, du 400m au 100km. Entraine sur le Pôle haut niveau de Nantes mais aussi dans son club, le Nantes Métropole, pendant son temps libre.
A réalisé 14'45 au 5000m dans sa jeunesse. Et dernièrement 2h50 au marathon de Paris à 51 ans et 1h18' au semi l'année suivante.
Article mis en ligne par Rédaction J'aime Courir - le 06/06/2019 à 17:10 - mis à jour le 06/06/2019 à 17:34


AJOUTER UN COMMENTAIRE