Conseils
Run in Lyon : Des entraînements riches en enseignements

Comme lors de nombreuses courses disputées dans l’Hexagone, des entraîneurs Fédération Française d’Athlétisme J’aime Courir ont encadré des séances de préparation à Run in Lyon, l’événement dédié au running organisé le 6 octobre dernier. Des entraînements qui ont attiré de nombreux participants et qui ont souvent porté leurs fruits.

Julien n’a pas hésité à prendre le train à quatre reprises cet été pour parcourir la soixantaine de kilomètres séparant Saint-Etienne de Lyon, afin de participer à des entraînements collectifs organisés en amont de Run in Lyon. Une manifestation sportive ayant réuni pour la première fois plus de 30 000 participants dans la capitale des Gaules, avec un 10 km, un semi et un marathon au programme.

« Je suis prof de mathématiques en classe préparatoire, j’ai toujours des copies à corriger », rigole ce coureur occasionnel de 37 ans. La motivation était de toute façon à chaque fois au rendez-vous dans des lieux plébiscités par les coureurs de la métropole lyonnaise, comme le parc de la Tête d’Or, le parc de Parilly et les quais du Rhône. Aussi bien lors des deux séances de fractionné, lui qui se considère comme « pas assez discipliné pour les faire seul », qu’à l’occasion de la reconnaissance du parcours, qui lui a permis « d’appréhender la difficulté du tunnel de la Croix-Rousse », ou pour l’ultime entraînement à une semaine du jour J. « On nous avait conseillé d’arriver suffisamment en avance. Moi qui hésitais à arriver pile à l’heure de la course ou à me lever très tôt, j’ai choisi la deuxième option, ce qui m’a permis de reproduire l’échauffement réalisé lors de cette dernière séance. »

Les conseils d’entraîneurs diplômés

Comme Julien, une centaine d’inscrits à Run in Lyon ont participé aux quatre entraînements proposés au cours des six semaines précédant les courses et encadrés par trois ou quatre coaches issus de l’AS Caluire, de l’ASVEL Villeurbanne Athlétisme, du CASCOL et du Lyon Athlétisme, des clubs de la Fédération Française d’Athlétisme. Avec en bonus des tests VMA proposés en entame, afin de permettre aux coureurs d’avoir une idée plus précise de leurs allures. « Nous avons essentiellement accueilli des non licenciés, qu’ils soient débutants ou confirmés, décrit Olivier Gaillard, entraîneur au club de l’AS Caluire et salarié du comité d’athlétisme Rhône Métropole de Lyon, qui a coordonné les séances réalisées par groupes de niveau. Nous leur avons mis à disposition des entraîneurs diplômés, ce qui nous a permis de leur montrer que les clubs s’adressent à tous les profils de pratiquants, et pas seulement à une élite. » Des coaches qui ont répondu aux nombreuses questions des coureurs : « Les gens sont toujours en recherche de conseils avec des entraîneurs experts, prolonge Olivier. On leur a donné des bases pour la suite. »

Un accompagnement qui a porté ses fruits pour Julien, avec un record personnel explosé de plus de sept minutes lors de son semi-marathon le 6 octobre, en 1h42’16’’.  

Rédaction J'aime Courir, le 18/03/2021 15:40:00
Vous serez peut-être interessé par des articles sur la même thématique
Evénements
Votre dossard pour le marathon de Paris 2024 !
La Journée olympique se déroule les 22 et 23 juin à Paris et dans toute la France, en partenariat avec la Fête du sport, Créée en 1948, elle a pris une toute autre dimension en France avec l’attributi
JE découvre
Evénements
Salon du running : Au cœur de l’évènement
La Fédération Française d’Athlétisme sera, comme chaque année, présente au Salon du Running, organisé en amont du marathon de Paris, pour y rencontrer l’ensemble des acteurs du secteur et y présenter
JE découvre
Evénements
5 km virtuel : courez avant les fêtes
La Fédération Française d’Athlétisme lancera le 19 décembre prochain la deuxième édition de son 5 km Athlé Open de France virtuel, dans une déclinaison spécial Noël. L’occasion pour tous de boucler l’
JE découvre
nos partenaires
Vous avez une question ?
besoin d'un renseignement ?
CONTACTEZ-NOUS : cliquer ici
Suivez-nous