Actualités
Défi Mile : Le plaisir de la découverte et de la confrontation
Avec plus de 7800 participants comptabilisés dans pas moins de 308 clubs, le Défi Mile, organisé du 13 mars au 1er avril dans toute la France par la FFA, a permis à de nombreux licenciés de s’attaquer pour la première fois à la distance mythique des 1609 mètres. Illustration avec l’US Cognac, où, des poussins aux masters, et des pratiquants « forme et santé » aux athlète « élite », l’opération a mobilisé tous les secteurs de l’association.

Même le Covid-19 n’a pas arrêté Thierry Guibault. Le responsable du groupe running du Cognac Athlétique Club (CAC)  a pourtant contracté le virus à une semaine du Défi Mile programmé par son club. Qu’à cela ne tienne, isolé conformément au protocole médical, il a « tout préparé depuis la maison ». Communication interne sur le groupe whatsapp, relais sur le site internet et la page Facebook de l’association, établissement de séries de niveau, présence de chronométreurs… Le multimédaillé national chez les masters sur les distances de fond avait fignolé dans les moindres détails l’événement programmé sur la piste locale le dimanche 21 mars. « Dès le premier confinement il y a plus d’un an, on avait lancé nos propres défis, retrace Thierry Guibault. A l’époque, chacun courait dans son coin et m’envoyait son résultat enregistré à l’aide d’un GPS. Là, avec le Défi Mile, on s’est dit : « Banco, on va se retrouver tous sur la piste ! » Tout le monde a été fan de l’idée. Au début, on misait surtout sur le groupe running, puis on a élargi aux plus jeunes, aux pratiquants marche nordique… » 

Le verdict du chrono pour la première fois

Résultat : 110 licenciés du club charentais se sont succédé sur le tartan au fil de la matinée dans le respect des consignes sanitaires, pour prendre part à des courses réunissant dix à quinze athlètes. Thierry Guibault, resté bien sûr à la maison, se chargeant d’enregistrer les résultats à la fin de chaque série pour permettre aux participants de découvrir leur résultat dès leur retour à la maison. « Les demi-fondeurs ont pu valider un cycle d’entraînement, se félicite le coach. Les plus jeunes, comme tout le monde, sont en manque de compétition. Certains avaient tenté le Défi Mile le mercredi précédent, car on l’avait d’abord proposé à l’école d’athlétisme des poussins aux minimes, puis ils sont revenus le dimanche. Ils ont tous progressé en courant de manière un peu plus équilibrée. Plusieurs d’entre eux étaient d’ailleurs confrontés pour la première fois au verdict du chronomètre. » Pour les plus expérimentés, même s’il ne s’agissait pas d’une compétition officielle, la motivation était aussi au rendez-vous. « Certains m’ont dit que ça leur avait mis un stress », sourit Thierry Guibault. Ils se sont pris au jeu. »

Le comité des Vosges en tête du challenge du nombre

A l’image de Tatiana Leite Da Silva, présidente du Cognac Athlétique Club  et cinquième senior du classement scratch national en 5’22’’70, quelques secondes derrière la leader, Ophélie Vuillemin de l’UAI Nogent-sur-Marne, chronométrée en 5’17’’40. Mais l’athlète féminine la plus rapide du Défi Mile a été une master, en la personne de Nathalie Barriquand (US Aigrefeuille Athlétisme), qui a bouclé les 1609 mètres en 5’16’’01. Chez les garçons, la meilleure performance a été réalisée par Iskander Jhinaoui (Toulon EC) en 4’18’’16, le seul athlète à être descendu sous la barrière des 4’20’’. Thierry Guibault, une fois remis du Covid, a lui bouclé les un peu plus de quatre tours de piste en 4’28’’20, terminant premier master un an et demi après avoir chaussé les pointes pour la dernière fois. Côté challenge du nombre, le comité départemental des Vosges a frappé fort en réussissant à mobiliser plus de 36 % de ses licenciés, soit 588 personnes, le meilleur total de tout l’Hexagone. 

« Au-delà des chiffres de participation, qui sont satisfaisants dans le contexte actuel avec une adaptation permanente aux mesures gouvernementales, nous avons pu assurer la promotion de la plate-forme Défi Athlé, que les clubs peuvent continuer à utiliser pour organiser leurs propres challenges, apprécie-t-on au sein du service développement de la FFA. Et puis, nous avons pu sensibiliser de nombreux pratiquants, notamment parmi les jeunes, à l’histoire du mile, et contribuer ainsi à la mise en valeur de la culture running. »

Au Cognac Athlétique Club, un nouveau Défi Athlé est d’ores et déjà prévu pour le 25 avril. Avec, au programme, de la longueur, du javelot, un 100 m, un 1000 m et un 3000 m. Et cette fois, l’utilisation d’un système de chronométrage électrique. Afin de permettre la prise de performances officielles si toutes les conditions peuvent être réunies, notamment au niveau du jury.

Rédaction J'aime Courir, le 10/04/2021 11:23:00
Vous serez peut-être interessé par des articles sur la même thématique
Evénements
5 km Athlé : C’était la fête du running
Le challenge virtuel organisé par la FFA, du 11 au 14 juillet, a rencontré un beau succès populaire. Plus de huit mille coureuses et coureurs, sur onze mille inscrits, ont pris part au défi proposé pa
JE découvre
Evénements
5 km virtuel : courez avant les fêtes
La Fédération Française d’Athlétisme lancera le 19 décembre prochain la deuxième édition de son 5 km Athlé Open de France virtuel, dans une déclinaison spécial Noël. L’occasion pour tous de boucler l’
JE découvre
Evénements
5 km athlé - Open de France virtuel
La Fédération Française d’Athlétisme lance un challenge virtuel sur 5 km, gratuit et ouvert à tous, pour permettre aux millions de coureurs de l’Hexagone de se mesurer les uns aux autres, chacun de so
JE découvre
uni'vert trail
nos partenaires
Vous avez une question ?
besoin d'un renseignement ?
CONTACTEZ-NOUS : cliquer ici
Suivez-nous