Actualités
La séance clé de Yann Schrub

J’aime Courir consacre une série d’articles à des séances d’entraînement clés, racontées par leurs acteurs principaux. Aujourd’hui, Yann Schrub, 27 ans, nous décrit une séance effectuée moins de trois semaines avant son nouveau record personnel en 7’38’’41 sur 3000 m, troisième chrono français de l’histoire sur la distance, réalisé à Metz le 3 février dernier.

LE PROGRAMME

5x1000 m en 2’33’’. R : 2’30’’. Puis 2x500 m en 1’11’’ et 1’09’’
Après un échauffement d’environ 40 minutes, dont 25 minutes de footing à 13 km/h, suivi de 3 minutes à 20 km/h, quelques gammes et mobilisations articulaires et plusieurs lignes droites sur 300 et 200 m, le cœur de la séance a consisté en un bloc de 5x1000 m (en 2’33’’ chacun) avec 2’30’’ de récupération entre chaque effort. Yann a ensuite enchaîné avec une série de 2x500 m en 1’11’’ et 1’09’’, avant de finir par 20 minutes de footing à 13 km/h.

OÙ ET QUAND

Le mercredi 17 janvier, à 10h du matin sur une piste d’athlétisme près de Monte Gordo, au Portugal. Le temps était doux et agréable, 14 degrés environ, légèrement venté mais ensoleillé.

LE CONTEXTE

Cet entraînement a été réalisé deux semaines et demie avant que Yann Schrub ne remporte le 3000 m du meeting de Metz en 7’38’’41, devenant le deuxième performeur français de l’histoire sur cette distance derrière Bouabdellah Tahri. Il s’agissait de sa dernière grosse séance, celle qui allait servir de test avant sa seule sortie en salle de l’hiver. Après son titre européen en cross à Bruxelles le 10 décembre, Yann Schrub avait été contraint de lever le pied pendant la deuxième partie du mois de décembre, à cause d’une douleur ressentie au tendon. « Je n’ai fait que du vélo et de l’aqua-jogging avant de reprendre la course à pied le 31 décembre », détaille-t-il. Il n’avait donc que deux grosses semaines d’entraînement dans les jambes avant cette séance effectuée dans le cadre d’un stage fédéral demi-fond au Portugal, sous la houlette de Patricia Djaté-Taillard. Azeddine Habz, Alexis Miellet, Etienne Daguinos, Maël Gouyette, Djilali Bedrani, entre autres, faisaient partie des coureurs présents à ses côtés ce jour-là. Patrick Ribeiro, le coach de Bastien Augusto, était devant le groupe pour impulser le rythme à vélo. Au retour du stage, Yann a maintenu sa forme avec un travail de seuil, de VMA et de vitesse.

LES SENSATIONS DE YANN SCHRUB

« J’ai l’habitude d’effectuer ce type d’entraînement, je n’avais donc pas d’appréhension particulière. Je réalise des séances bien plus difficiles mentalement lorsque je prépare un 10 000 m. En revanche, c’est quand même très difficile physiquement parlant, j’étais donc curieux de voir dans quel état de forme j’étais. Au final, ça a été un peu dur au début, car c’était quand même assez rapide, mais les sensations ont été vraiment bonnes tout le long. J’ai d’ailleurs pris beaucoup de plaisir à l’effectuer avec des copains, car ça nous a permis de nous relayer les uns les autres. C’est toujours plus agréable de s’entraîner comme ça, au chaud et en groupe, plutôt que de rester tout seul chez soi, dans le nord et dans le froid.

C’était une séance importante pour moi, la première vraiment difficile depuis les Europe de cross. J’avais besoin de savoir où j’en étais et surtout de me rassurer par rapport à ma blessure. Ça a été le cas, j’ai pu voir que la forme revenait bien et j’ai décidé d’aller courir à Metz, même si ça n’était pas forcément pour y faire un super chrono. Pour cela, il aurait peut-être fallu que je réalise une ou deux séances spécifiques supplémentaires. En revanche, si je n’avais pas eu de bonnes sensations, j’aurais décalé ma rentrée et effectué un autre test avant de me décider. Je n’ai donc pas été étonné par ma performance lors du meeting Moselle Athlélor. Elle a juste confirmé ma bonne forme du moment. »

À VOUS DE JOUER

Dominique Kraemer, entraîneur de Yann Schrub, décrypte la séance de son élève et donne les clés à ceux qui souhaitent s’en inspirer.
« Cette séance est intéressante pour travailler l’allure spécifique avant un 3000 m, voire un 5000 m. L’idéal est de la placer en fin de cycle de préparation, au plus tard à J-10 de la compétition. Elle est accessible à tout coureur qui se prépare à ce type d’épreuve, à partir du moment où il adapte l’allure et le temps de récupération à son niveau. L’idée est de courir les 1000 m sur les bases de l’allure que l’on vise sur 3000 m, et de mettre au minimum un temps de récupération similaire au temps d’effort effectué. Pour un 5000 m, on pourra monter jusqu’à une distance totale de 6,5 à 7 km, en effectuant par exemple 3x2000 m avec un 500 m avant et après. C’est une séance qui est également beaucoup plus facile à réaliser en groupe, car on peut se relayer et ça entraîne une certaine émulation. Ça permet aussi de vérifier si l’on est capable de tenir son allure sur 3000 m. Pour Yann, ça m’a conforté dans l’idée qu’il pouvait faire un bon chrono à Metz et, derrière, on a privilégié des séances plus courtes pour travailler la vitesse, car je savais qu’il était en mesure de tenir le rythme sur 3000 m à des allures très élevées. »

Véronique Bury pour J'aime courir

Rédaction J'aime Courir, le 21/03/2024 17:45:00
Vous serez peut-être interessé par des articles sur la même thématique
La séance clé de ...
La séance clé de Bastien Augusto
J’aime Courir consacre une série d’articles à des séances d’entraînement clés, racontées par leurs acteurs principaux. Aujourd’hui, Bastien Augusto, 24 ans, nous décrit celle réalisée le 18 novembre,
JE découvre
La séance clé de ...
La séance clé d’Hassan Chahdi
J’aime Courir consacre une série d’articles à des séances d’entraînement clés, racontées par leurs acteurs principaux. Aujourd’hui, le marathonien Hassan Chahdi, 34 ans, nous décrit une séance réalisé
JE découvre
La séance clé de ...
La séance clé d’Alice Finot
J’aime Courir consacre une série d’article à des séances d’entraînement clés, racontées par leurs acteurs principaux. Aujourd’hui, Alice Finot nous décrit un entraînement réalisé avant son premier rec
JE découvre
nos partenaires
Vous avez une question ?
besoin d'un renseignement ?
CONTACTEZ-NOUS : cliquer ici
Suivez-nous